LES SACS A DOS

Avant de vous précipiter chez votre revendeur d'articles de loisirs et de vous retrouver confrontés à l'embarras du choix... des marques... des litrages... des systèmes de portages...des formes et des couleurs, posez-vous les questions essentielles qui permettront de vous orienter vers le sac qui répondra le mieux à votre activité et à vos attentes.

1 COMBIEN DE TEMPS PARTEZ-VOUS ? La réponse à cette question devrait vous permettre de définir le litrage ou volume du sac à emporter.

2 COMMENT PARTEZ-VOUS ? En fonction de votre moyen de locomotion, lieux de logement, activité principale, mode de progression... cela devrait vous orienter dans le choix des nombreux modèles de sacs.

3 OU ALLEZ-VOUS ? En haute montagne, en randonnée dans les plaines, faire un raid? Ces 3 questions s'influencent l'une l'autre et ont pour but de définir la capacité, le modèle et la forme du sac qui vous conviendra le mieux.

On pourra aussi affiner son choix en fonction de son expérience au portage, sa force, et si l'on est un homme, une femme ou un enfant .

Reprenons tous les points en détail pour :

CHOISIR SON SAC A DOS

Les 2 principaux critères d'évaluation pour un bon sac à dos : un volume approprié à l'utilisation et un bon système de portage correspondant à votre taille.

Combien de temps partez-vous ?... 1 jour, un week-end, 1 petite semaine, 2 semaines, 1 mois... plus la durée est longue, plus il vous faudra d'articles dans le sac, et si votre activité est très spécifique, comme une grosse course d'altitude, la quantité de matériel en sera également augmentée. Au delà de 2 semaines, le volume de marchandises ( on entend par marchandise tout ce qui doit se trouver dans le sac ) qu'il vous faudra emporter n'augmente plus, il y a saturation , c'est votre organisation qui devra changer...Exemple, si pour un minitrip de 5 jours vous prenez 1 paire de chaussettes propres pour chaque journée de marche, imaginez vous prendre pour 1 mois de rando 30 paires !!!...? Bien sûr que non, votre organisation vous incitera à faire vos lessives.

 

Le piège des sacs à dos de gros volume, c'est de trop les remplir et par conséquence... trop lourds. Le poids est le premier ennemi du randonneur. L'idéal serait d'avoir 3 sacs, un petit, un moyen et un gros...investissement plus que honorable... Pour un début, choisissez un sac polyvalent. Certains modèles de chez Lowe Alpine sont extensibles, un 60 litres peut devenir un 75 litres par extension de la coiffe supérieure.

Pour la rando de la journée ou au maximum du week-end, un sac à dos d'un litrage compris entre 35 et 45 litres sera un bon choix.

Pour une randonnée d'une semaine en montagne, choisir un sac compris entre 55 et 65 litres.

Pour tout trek, expédition, ou grosse randonnée, votre choix devra s'orienter vers des sacs d'une capacité supérieure à 65 litres ou vers un "kitbag" si vous avez des porteurs + un sac de 45 litres pour les affaires de la journée.

 

Pour les raids à ski, activité d'alpinisme, escalade, ne pas choisir un sac supérieur à 60 litres, ceci pour ne pas gêner les mouvements requis par l'activité.

 

Où allez-vous ? Que faites-vous ? Qui êtes-vous ? Comment partez-vous ...? Avec des porteurs, en avion, en voiture, à pied, en vélo, ...En montagne, dans le grand nord, trekker au Népal... le marché se spécialise de plus en plus. Les sacs à dos n'échappent pas à cette règle. Plusieurs familles de sacs sont disponibles. Chacune de ces catégories correspond à un type de voyage bien précis. Logement sous tente, en refuge, voyage en autonomie totale ou pas... ces facteurs influenceront également le litrage :

Les sacs de trekking, d'une capacité très généreuse, 70 litres et plus, de grosses poches sur les côtés et un système de réglage comme de portage bien étudiés. Destinés à ceux qui partiront plusieurs semaines à la découverte d'une région, d'un pays, ils sont prévus pour porter sa maison sur le dos. Un entraînement sérieux au portage est indispensable pour voyager avec ce type de sac, qui rempli, représente souvent un poids supérieur à 20 Kg.

Les sacs de randonnées, d'une contenance comprise entre 55 et 70 litres sont : d'une forme souvent large ou "boule". Destinés à tous ceux qui parcourent les G.R., les grandes randonnées et chemins balisés, en plaine comme en montagne de 1 à 2 semaines maximum. La forme large permet de ranger facilement tous ses effets et de " fouiller " d'une manière aisée . Le principal reproche que l'on pourra émettre vis à vis de ces sacs est leur manque de stabilité sur le dos et le non respect du centre de gravité du corps du à leurs formes. L'avantage ce sont ses larges poches latérales pour les objets à garder à portée de main comme la gourde ou l'appareil photos.

Les sacs de montagne, d'un volume variable entre 45 et 70 litres, sont d'une forme étroite et haute pour respecter au mieux le centre de gravité ( la colonne vertébrale ). Si ces sacs ont des poches, elles sont escamotables par un système de sangle de compression. Destinés à ceux qui pratiquent la montagne, l'alpinisme, le ski de randonnée ou la randonnée en terrain difficile. La forme étroite de ces sacs impose méthode et ordre pour ranger ses effets. Le confort et la stabilité sont exceptionnels, la répartition des charges ramène tout vers les hanches et la robustesse de ces sacs est supérieure aux autres catégories. Polyvalent, rando montagne, il sera vite limité pour toute expédition d'envergure de par sa forme étroite et sa limite de chargement, de préférence inférieure à 18 Kg. Remplir plus ce type de sac ferait perdre les principales caractéristiques pour lesquelles ils ont été conçus. Les accessoires et les possibilités de réglage sont sur ce type de sac plus limités afin de gagner du poids.

 

 

 

Les sacs de VTT ou de vélo, d'un litrage de 25 ou 35 litres ont un harnais bien conçu, un dos souple et anatomique, pour bien faire corps avec le dos, il suivra le moindre de vos mouvements. Inutile de prévoir un volume plus grand, cela vous gênerait et provoquerait après quelques heures des maux de dos, dus à la position que l'on adopte en général sur un vélo. Destinés à ceux qui voyagent à la journée ou en complément aux fontes. Le choisir sans armature interne et avec poche pour réservoir souple à eau.

Les sacs spécifiques " Lady ", d'un litrage ne dépassant que très rarement les 55 litres ils sont destinés aux femmes de petit gabarit ou aux enfants. Par rapport à un modèle normal, la ceinture abdominale est plus échancrée vers le bas, les bretelles sont conçues de manière à bien libérer la poitrine, le dos est souvent plus court que sur un modèle mixte. On retrouve principalement ces sacs dans les catégories randonnée, montagne, et day pack.

Les sacs de raid , d'un litrage avoisinant les 35 à 45 litres, ils seront destinés à ceux qui ont fait de la randonnée un sport de contre la montre, exigeant sur le plan physique comme au Raid Gauloise. Le raid est devenu un sport à part entière et lui aussi possède son modèle de sac. Sans armature, près du corps et très léger, 1 Kg pour les plus lourds, ils possèdent de très nombreuses poches bien agencées et d'un accès facile. Réparties sur le sac, elles sont en filet et fermées par un élastique. La plupart des sacs de raid, en remplacement de la traditionnelle gourde de randonnée et pour gagner de précieuses minutes, possèdent dans le dos une poche à eau d'une contenance de +- 1.5 L, un tuyau revient sur l'une des bretelles et permet au porteur de boire sans devoir retirer le sac. Le but est de s'hydrater régulièrement et à petites doses. Il suffit d'attraper la pipette et de téter comme à un biberon. Ces sacs conviendront à de multiples activités, raid, rando, V.T.T., ...pour autant que l'on ne parte pas trop longtemps ou que l'on possède une assistance pour porter le reste des bagages. Le principe de la gourde souple peut être adapté aux autres types de sacs. Prudence, cette dernière n'est jamais qu'une poche de plastique souple, donc fragile.

Les sacs à dos de voyages, entre 60 et 80 litres, s'apparentent aux sacs de trekking. La différence est leur forme rectangulaire et leur harnais de portage escamotable. Ce type de sac très pratique pour ceux qui sont plus souvent entre 2 avions que sur les sentiers, sera destiné au voyageur qui opte plus pour un voyage découverte où les transports en commun sont souvent de mise. Le problème d'un sac à dos, c'est dans les aéroports. Les bretelles et attaches de plastique se coincent et cassent fréquemment sur les tapis roulants. Les sacs à dos de voyage ont la possibilité d'escamoter leur harnais par un rabat zippé qui recouvre ce dernier. Une bandoulière permet de le porter comme un sac traditionnel. Ce n'est pas parce que le système de portage est escamotable que celui-ci est de mauvaise qualité. Ils bénéficient des mêmes caractéristiques que les autres types de sac de même volume.

Pour ceux d'entre vous qui voyagent en avion avec un sac normal, vous pouvez éviter de retrouver votre harnais de portage déchiré en rangeant votre bagage dans un " kitbag " fermé.

 

Les sacs de ballades et de week-end, également appelés " Day Pack ", sont inférieurs à 40 litres. Ils ont un système de portage simple et sont non réglables, ils seront destinés aux randonnées à la journée. Choisissez-le de préférence d'une capacité supérieure à 30 litres pour pouvoir y ranger au moins : la Gore Tex et la polaire et le cas échéans, pouvoir également l'utiliser sur une balade de 2 jours. Il existe des modèles qui commencent à 15 litres. Ces sacs seront destinés aux enfants. Regardez bien à l'offre et au choix dans cette catégorie, pour un même litrage il existe des qualités de dos et de portage très différentes... mais le prix sera lui aussi très différent.

Les sacs porte-Bébés... et oui, cela existe aussi. Ils permettent d'emmener votre enfant de moins de 2 ans sur le dos. Le Bébé est souvent moins lourd que votre sac classique rempli pour la semaine. Laissez votre épouse porter ce dernier. Les systèmes de portage de ce type de sac sont aussi bons que pour les sacs de grand raid.

Les systèmes de portage... Chaque marque possède son propre système. Reportez-vous aux catalogues des fabricants pour plus d'informations. Pour un dos et un système de portage correct, évitez les sacs à dos bon marché. Ces derniers fabriqués en Taillande , Chine ou autres pays sous-développés, ne bénéficient pas de recherches ou de tests terrains comme c'est le cas avec de grandes marques. Les dos de ces sacs bon marché sont souvent copiés mais jamais égalés. N'oubliez pas que la colonne vertébrale de l'être humain n'est pas prévue pour porter des charges lourdes à longs termes, que cette colonne est fragile et protège une grande partie de notre système nerveux. Le choix d'un bon sac à dos est obligatoire. Qui veut aller loin et longtemps, ménage son dos !

On trouvera 2 types de dos, les souples et les rigides. Les dos de sacs souples offrent l'avantage d'un grand confort mais la répartition vers les hanches des charges sera moins évidente. Les rigides, seront un peu plus austères et moins confortables au premier abord, mais à longs termes leur excellente répartition de charges sera bénéfique pour le dos. Parmi les meilleurs dos du marché, on peut citer le système APS de Lowe Alpine qui n'a plus besoin de faire ses preuves dans le milieu de la montagne. Les dos de la marque Lafuma plus souples que ceux de Lowe sont d'un grand confort et d'une bonne ventilation. La marque Millet bénéficie depuis peu de la recherche de Lafuma en la matière. Au delà de 50 litres,les sacs sont munis d'une armature interne. Ne retirez pas cette dernière, elle sert à donner la forme au sac, à le maintenir correctement sur le dos et à ramener le poids vers les hanches du porteur. Si l'armature est retirée, tout le poids du sac se prendrait dans les épaules, un peu comme si vous portiez un baluchon. Les armatures peuvent êtres retirées pour permettre le lavage du sac.

 

Comment remplir et régler votre sac à dos... Fort d'une expérience unanimement reconnue, Lowe conçoit les meilleurs systèmes de portage. Mais même un excellent sac ne peut pas tout : il ne se porte vraiment bien que s'il est rempli correctement. Réfléchissez à l'organisation générale de votre sac avant de commencer à le remplir. Donnez à votre sac un profil plat, plutôt que rond. Placez le plus lourd directement à plat contre le dos, vers les 2/3 de la hauteur, au centre. Entourez avec le plus léger. Remplissez bien, puis serrez les sangles de compression pour rendre la charge encore plus plate et compacte. Séparez la tente: à l'intérieur, contre le dos et les arceaux à l'extérieur, sous les sangles de compression.

Le sac de couchage craint l'humidité, rangez-le dans la poche du bas de votre sac, dans le haut du sac on retrouvera la nourriture, l'éventuelle corde, et les vêtements de la journée. Vous organiserez les poches pour qu'elles contiennent la plupart des accessoires, couteaux, gourdes, lampe frontale, boussole, réchaud, carte et topo guide, etc... Sous le rabat supérieur se trouve souvent une petite poche zipée, servez-vous de cette poche pour y ranger votre portefeuille et vos clefs. Pour la facilité de rangement, d'agencement et de protection contre l'infiltration d'eau, on trouve dans le commerce des sacs Nylon de grandeurs et de couleurs différentes, ils vous permettront de faire des paquets par thèmes. De plus, ces sacs seront un complément d'étanchéité et protégeront vos affaires contre la saleté ou les petites bêbêtes. Malgré toutes les promesses des fabricants, un sac à dos n'est jamais totalement étanche. L'eau arrive toujours à rentrer par une tirette mal fermée, les coutures ou par un petit trou dans le tissu. Des sacs plastiques de congélation seront tout aussi idéals que des sacs Nylon.

Un petit truc pour définir le poids idéal de votre sac: divisez votre propre masse par 4... la valeur obtenue devrait être la charge maximum à ne pas dépasser pour rester avec un sac plutôt confortable. Cette valeur reste à relativiser en fonction de votre expérience, gabarit, sexe...20 Kg est souvent la limite "confort / inconfort ".

Pour régler le sac correctement, la première phase consiste à définir l'écart entre la ceinture et le harnais ( réglage de hauteur ). Chargez le sac à +- 10 Kg, relâchez toutes les sangles, placez et serrez la ceinture abdominale sur les hanches, le point de départ des bretelles ( là où elles sont attachées au sac ) doit se situer un rien plus bas que la ligne horizontale formée par les 2 épaules, ( sur le haut des omoplates ). Il est normal qu'une fois le sac rempli à 20 kg ce point de réglage descende un peu.

La ceinture abdominale est le support principal entre vous et le sac. Il est important que celle-ci soit bien rembourée, placée et serrée correctement sur les hanches ( entre le nombril et le pubis ). Si votre sac est réglé et porté convenablement, c'est plus de 70% du poids du sac qui transitera via cette zone, les épaules ne devront supporter que les 30 autres %.

La petite sangle de poitrine sert à stabiliser les bretelles, elle empêche ces dernières de glisser des épaules pour les personnes qui ont la carrure faible. Cette sangle évitera également les petits frottements ( gauche droite ) des bretelles, occasionnés par la démarche du randonneur, surtout utile lorsque l'on marche en débardeur. Placez cette sangle un peu plus haut que le sternum, pour les filles...sur le dessus de la poitrine.

Le sac est chargé et prêt au départ : relachez les sangles de portage, enfilez votre sac, placez la ceinture abdominale et serrez la correctement afin de sentir qu'une grande partie du poids du sac est soutenue par votre bassin. Resserez les sangles des bretelles ( à gauche et à droite ) jusqu'au moment où le sac se trouve plaqué contre le dos et maintenu stable. Sur le haut des bretelles et sur les 2 côtés de la ceinture vous trouverez de petites sangles appelées " rappel de charge ", ajustez ces dernières. Celles du bas permettent déviter le balotement gauche droite du sac lors de la marche. Les rappels de charge du haut permettent de déplacer le centre de gravité du sac en venant l'écraser contre le haut du dos. Moins de confort mais beaucoup plus de stabilité ... ces sangles seront utiles dans des passages difficiles ou des descentes techniques. En usage normal ne les serrez qu'un minimum.

Les accessoires...courants que l'on trouve sur les sacs sont ...des sangles pour fixer sur la poche du bas, le matelas mousse. 1 ou 2 porte piolets. Sur le côté, on retrouve parfois un système qui permet de porter les skis et sur le haut du sac des attaches sont prévues pour recevoir des sangles supplémentaires pour fixer la tente si cette dernière ne peut être rangée à l'intérieur du sac.

Sur certains modèles on retrouve une poche frontale élastique en filet, très facile d'accès, elle contiendra par exemple la veste coupe pluie. Ces poches en filet peuvent se trouver sur le côté, lieu de rangement idéal pour les barres énergétiques...

Certaines marques comme Decathlon proposent sur ses sacs d'astucieuses poches sur la ceinture abdominale, elles pourront contenir un canif et de l'argent.

Parmi les accessoires présents et très utiles sur un sac, on peut retenir les poignées... fixées sur les bretelles, elles servent à rappeler la charge du sac ou à le repositionner correctement sur le dos. Elles seront utiles également comme repose poignets pour détendre les avant-bras.

La housse de pluie ( sorte de KW pour le sac ) sera un complément pour aider à l'étanchéité. Cela reste une protection moins efficace que la grande cape de pluie. Le mieux est de prévoir l'inondation dans le sac en emballant toutes vos affaires dans des sacs plastiques.

Sur des modèles de sacs spécifiques on peut trouver : une poche pour recevoir une gourde souple munie d'un tuyau, une poche porte-pelles et sonde à neige, des porte-raquettes, des porte-bâtons de marche, des air bags...et oui...pour les avalanches, il parait que cela marche pour rester en surface.

On peut acquérir séparément des poches de côté, des poignées, des sangles et des attaches plastiques de remplacement, des petits sacs en Nylon pour ranger vos effets dans le sac et des housses pour le transport en avion.

Protection contre les pick-pockets et la pluie : Les housse de pluie serons déja disuasive, mais il existe également des housse pour sacs à dos en forme de filet en filins d'acier souples, protégeant le contenu de votre sac à dos au moyen d'un petit cadenas.

Entretien... Si vous rentrez avec un sac vraiment dégueulasse, vous pourrez toujours utiliser le tuyau d'arrosage pour dégrossir la saleté. Retirez les armatures internes, mettre ce dernier à la machine à lessiver à 35 ° maximum, utilisez un bon savon voir même un détachant.

A la sortie laissez sécher quelques jours et réimperméabilisez à l'aide d'une bombe. D'une manière générale le mieux est, lorsque l'on rentre d'expédition de laisser sécher le sac et de le brosser, mais parfois la machine à lessiver est salvatrice.