3. Votre selle de randonnée

2017-06-01 18.52.23

Sauf si vous roulez avec un Trike ou un vélo horizontal positionné dans un baquet confortable, choisir une bonne selle de randonnée pour votre vélo est cruciale, vous y serez assis plusieurs heures par jour, semaine, mois … et le succès de votre périple en dépend !

_MG_7331

Lors d’un voyage cyclable, une mauvaise selle ou mal adaptée peu engendrer rapidement douleurs, maladies, blessures, des plus bénignes ou plus graves, qui peut même vous amener à mettre fin à vos activités de cycliste pour le restant de vos jours … Autant donc prendre ce sujet au sérieux !

Positionné sur cette surface réduite, souvent dure, soumis aux vibrations et chocs de la route, l’entrejambe sollicité est très souvent le problème de tous les cyclistes, même des professionnels  …
De longues heures sur une selle présente le risque de voir se développer rapidement soit de petites blessures à la peau et nodules dus au frottement, chaleurs, pressions, des fourmillements dus à une mauvaise vascularisation jusqu’aux maladies internes dues aux compressions des nerfs, vaisseaux et prostate qui va amener dans un premier temps à une inflammation avant une infection qui peut vite s’étendre à la septicémie si l’activité n’est pas suspendue !

Pour l’avoir vécu dans mes premiers voyages … ce type de maux se développent progressivement, jour après jour à votre insu jusqu’au moment fatidique où vous vous retrouvez avec 39°C de fièvre !  A ce moment autant dire que le voyage cyclable est directement terminé et que c’est un retour à la maison immédiatement pour recevoir les soins adéquats et souvent très longs !

Choisir votre selle de randonnée ne doit donc pas être fait sur un simple critère de prix, de design ou de confort apparent au touché … de ce choix, dépendra votre réussite dans le voyage abordé mais la selle n’est pas tout !!!

pi

En dehors de l’aspect de confort immédiat ou de “look”, (oui on peut être allergique au style lycra “coureur de Tour de France”  )  … les petites blessures superficielles et problèmes de peau, trouveront souvent leur solution dans le choix d’un bon cuissard de vélo qui est tout aussi important qu’une selle de qualité !
Ceux que le “look cycliste” rebute, ces cuissards avec peau interne existent en sous vêtements à utiliser sous votre short ou pantalon préféré !  Pour un bon cuissard, il faut souvent y mettre le prix, oubliez directement ces culottes bon marché de grandes surfaces ou la peau interne n’est qu’un simple fin mousse alvéolé, ça ou rien c’est pareil !
short-chamoisUne peau interne correcte, (également appelée ” Chamois”),  aura une certaine épaisseur et consistance à la pression, au moins 1 cm … Certaines ont même des pads en gel !
Ce cuissard sera votre garant d’un certain confort lors de l’assise et évitera les blessures ou brûlures par frottement !

nokL’hygiène de votre région d’assise est également importante, enfermée dans ce cuissard et de plus assis sur une selle, la surchauffe de la région périnéale sera rapide ! Changez et lavez souvent votre cuissard … Remplacez le également dès que l’usure et lavages répétitifs auront altéré le pad interne ! Si malgré tout vous avez encore de légères blessures ou rougeurs, ou simplement une gène, une crème anti-échauffement de type “Akileïne NOK” sera un complément utile pour le pli de l’aine !

Pour les points de pression périnéales ou des fessiers, qui amènent aux pathologies les plus graves, tout va dépendre du type de selle et de son réglage … inutile aussi de vous rappeler qu’un bon entrainement régulier indispensable aidera à “tanner” la peau des fesses !!!

tronc-bois
La Selle

2 types de selles peuvent être recommandés pour le voyage en vélo … la Brooks ou la selle SMP ! 2 selles que tout oppose deux écoles différentes … Continue reading “3. Votre selle de randonnée”

2. Préparer ses bagages pour un séjour en vélo !

_MG_4983
Voyager en vélo est un peu similaire au voyage pédestre avec sac à dos … mais comme c’est le vélo qui porte la charge, on peut se permettre quelques luxes qu’on ne pourrait avec la charge sur le dos ! Une tente plus spacieuse, un matelas et sac de couchage plus confortable … plus de nourriture … Comparé à un sac a dos, un vélo pourra emporter jusqu’à +- 100 litres et 30 Kg  ( contre +- 60 litres et 20 Kg sur votre dos) ! Mais n’oubliez pas … si c’est le vélo qui porte, ce sont vos mollets qui vont pousser !

Ce qui va essentiellement être différent d’un voyage pédestre, à l’exception de pédaler au lieu de marcher … c’est que vos affaires seront réparties dans plusieurs bagages et que vous devrez organiser différemment leur agencement pour respecter au mieux, le centre de gravité et équilibre du vélo ! L’ordre et rangement de vos effets restent tout aussi important que dans un sac à dos !
Par rapport à ” que faut il prendre ” c’est “presque” identique au voyage de trekking, vos équipements de voyage pédestre sont donc tout à fait compatibles avec le voyage en vélo, … ( peut être pas les bâtons ni le piolet )  !
Quelques éléments devront être adaptés à la pratique du cyclisme … Chaussures, vêtements … une trousse mécanique pour de petites réparations, quelques éléments de sécurité …!
Au niveau équipement du portage, en plus des sacoches ( appelées fontes ), on ne vous recommande pas d’utiliser un sac à dos !
De part la position sur le vélo, penché en avant…vous fatigueriez plus vite et vous ressentiriez rapidement de désagréables douleurs au dos !
Un petit sac à dos peu malgré tout trouver son utilité pour les ballades locales, découvertes de ville ou randos pédestres à la journée mais fixé à l’arrière du vélo sur le porte bagages !

La base est de disposer de 2 sacoches arrières et d’une sacoche de guidon !
Pour des voyages plus longs ou en autonomie de logement, 2 sacoches supplémentaires fixées à la fourche de la roue avant sont un complément utile !
Un baluchon, (sac fourre tout étanche), peut être fixé en plus sur l’ensemble arrière avec la tente !

Continue reading “2. Préparer ses bagages pour un séjour en vélo !”

1. Choisir son Vélo de Voyage

Il existe un grand choix de vélos différents sur le marché mais tous ne sont pas idéaux pour la randonnée ou le voyage cyclable, ils ont tous des avantages … et des inconvénients !
Tous les cycles, sont +- adaptables en version “voyage randonnée” par l’ajout de quelques équipements mais en fonction de vos moyens et polyvalence recherchés, certains vélos répondront  plus que d’autres à vos attentes et terrain
d’évolution prévu !

tronc-bois

Le Vélo de course :

LIVIl n’est pas le plus idéal pour voyager chargé de bagages, mais quelque peu modifié, il reste un vélo rapide et léger pour de courts séjours ou simples randonnées !
A la journée sur routes asphaltées, sans bagages, il reste de par son poids et côté sportif, l’idéal pour de longues promenades …
En itinérant avec assistance de transfert de vos bagages, il vous permettra également un voyage facile et rapide !
Par contre la position penchée de ce type de vélo rigide est plus fatigante sur des voyages de plusieurs jours ! Le vélo de course, reste également plus fragile, demande des routes de qualité et n’est pas vraiment approprié au transport des bagages !
On réservera ce choix si vous n’avez qu’un vélo et qu’il doit également répondre à vos besoins sportifs quotidiens !
Au niveau modification, il faudra lui ajouter : porte bagage arrière (pour autant qu’il soit prévu pour), des pneus de bonne section, des garde boue et l’éclairage ! Autant dire que si le vélo de course est un haut de gamme, cela sera impossible !
Le vélo de course sera aussi le meilleur choix par rapport à la facilité de transport ( Train, voiture, bus, avion …) Vu qu’on peut aisément le ranger dans une housse ! cycle 1
Continue reading “1. Choisir son Vélo de Voyage”