1. Choisir son Vélo de Voyage

Il existe un grand choix de vélos différents sur le marché mais tous ne sont pas idéaux pour la randonnée ou le voyage cyclable, ils ont tous des avantages … et des inconvénients !
Tous les cycles, sont +- adaptables en version “voyage randonnée” par l’ajout de quelques équipements mais en fonction de vos moyens et polyvalence recherchés, certains vélos répondront  plus que d’autres à vos attentes et terrain
d’évolution prévu !

tronc-bois

Le Vélo de course :

LIVIl n’est pas le plus idéal pour voyager chargé de bagages, mais quelque peu modifié, il reste un vélo rapide et léger pour de courts séjours ou simples randonnées !
A la journée sur routes asphaltées, sans bagages, il reste de par son poids et côté sportif, l’idéal pour de longues promenades …
En itinérant avec assistance de transfert de vos bagages, il vous permettra également un voyage facile et rapide !
Par contre la position penchée de ce type de vélo rigide est plus fatigante sur des voyages de plusieurs jours ! Le vélo de course, reste également plus fragile, demande des routes de qualité et n’est pas vraiment approprié au transport des bagages !
On réservera ce choix si vous n’avez qu’un vélo et qu’il doit également répondre à vos besoins sportifs quotidiens !
Au niveau modification, il faudra lui ajouter : porte bagage arrière (pour autant qu’il soit prévu pour), des pneus de bonne section, des garde boue et l’éclairage ! Autant dire que si le vélo de course est un haut de gamme, cela sera impossible !
Le vélo de course sera aussi le meilleur choix par rapport à la facilité de transport ( Train, voiture, bus, avion …) Vu qu’on peut aisément le ranger dans une housse ! cycle 1

Le vélo de course est un choix idéal si vous avez une assistance pour le transfert de vos bagages, randonnée à partir d’une base fixe ou une voiture balais qui vous suit !

LES +

* Léger
* Rapide
* Facilité de transport
* Un bon grimpeur de col
* Agile et réactif

LES –

* Difficile de lui faire transporter des bagages !
* Vélo difficilement modifiable ( garde boue, porte bagages, béquille … )
* Position en avant avec le poids du corps sur les poignets, fatigant
* Confort
* Plus fragile qu’un autre vélo en conditions de voyage
* Prix excessif

tronc-bois

Le VTT

Il est probablement le plus vtt1polyvalent des choix et le plus répandu parmi les voyageurs.
Pour le voyage et la randonnée il a peu de défauts !
Souvent confortable par des suspensions à l’avant, on évitera par contre la suspension arrière qui sous l’effet du poids des bagages serait trop sollicité. Une tige de selle suspendue y serait préférable.
De plus les VTT avec suspension arrière ne sont pas compatibles avec l’ajout d’un porte bagages fixé au cadre !
( Il existe des porte bagages à fixation sur tige de selle mais réservés à de faibles charges, Max 5 Kg) !
S’il n’est pas des plus léger ni des plus rapide, le VTT sera robuste et tout type de terrain !
La position sur le vélo, reste appréciable de même que les possibilités du vélo, réactif, bon grimpeur, passe partout, facile …
Les VTT existent en 3 tailles de roues : le classique 26″, idéal pour un voyage qui par moment, se situe hors route … Il est courant, ce qui est plus pratique pour trouver des pièces de réparation dans le monde entier et il est peu onéreux !
Depuis quelques années, on trouve également des 27.5″ et 29″ …Ces roues plus grandes vous feront gagner un peu de rapidité et de confort … l’effet cinétique est meilleur qu’avec un 26″ !
Par contre, il est un peu moins “agile” sur petits sentiers escarpés et trouver pneus et chambres à air en 27.5″ ou 29″ à travers le monde n’est pas encore évident ! Le prix est également plus élevé ! Le 29″ manquera de rigidité pour un vélo en configuration voyage chargé de bagages !

vtttrousDans tous les cas, pour le choix d’un vélo voyage type VTT, vérifiez bien que le vélo dispose des attaches prévues près du moyeu arrière pour recevoir un porte bagages classique ! Toutes les marques n’ajoutent pas cette option à l’origine … et sans ces trous de fixation, le VTT ne sera pas modifiable en vélo de voyage !  Les VTT de marque CUBE ( Allemagne oblige ) disposent presque tous de ces trous de fixation sur leurs cadres, ce qui n’est malheureusement pas le cas de TREK ( USA) par exemple … !
Au niveau avant, Il existe différent moyen de placer un porte bagages, même sur fourche suspendue !

Le VTT devra subir les modifications suivantes pour en faire un vélo de voyage : Pneus route ou semi route de type Schwalbee Maraton , Porte bagages avant / arrière, selle de randonnée type Brook, si possible garde boue, éclairage, béquille robuste, double porte gourde, le guidon de type papillon est un plus appréciable pour le confort !

LES +

* Un vélo transformé en vélo de voyage à faible coût et facilement
* Robuste
* Confortable
* Passe partout
* Des pièces dans le monde entier
* Polyvalent
* Un bon grimpeur
* Agile et réactif
* Facilité de transport
* Possibilité de tracter une remorque
LES –

* Pas toujours les fixations prévues pour l’ajout d’un porte bagages arrière !
* Pièces pour 27.5″ et 29″ pas encore répandu dans le monde
* Prix d’un bon VTT très variable

VTT3

tronc-bois
La Randonneuse sur mesure

vagabondeLa randonneuse ou grand routier, une approche très ” So British ” de la question du vélo idéal en voyage !!! …
On est sur un vélo entre le VTT et le Vélo de course entièrement ” taillé ” pour le voyage d’aventure !
Autrement dit, le vélo “idéal” !

Dés la conception du vélo, tout y est pensé pour les futurs voyageurs et randonneurs, que ce soit les options possibles, l’équipement de série du vélo ou ses composants très résistants ! On prend ce qu’il y a de mieux sur un vélo course et un VTT et on fait un vélo grand routier aux roues renforcées de 28″ !
surly2Les cotations ( dimensions ) du vélo sont également étudiées pour offrir un maximum de confort et pour une position du cycliste relax, pas trop penché ! Mais tout ceci se fait souvent au détriment du poids du vélo et du prix conséquent !
Il faut prévoir entre 2000 € et 3000 € pour un vélo grand routier sur mesure ! L’aspect performance est moins pris en compte que sur un vélo sportif mais ils seront généralement meilleurs rouleurs qu’un VTT !
Ce style de vélo sera aussi un peu moins polyvalent qu’un VTT ou un course modifié ! Une fois les bagages retirés, ( le reste de l’année ) votre vélo reste un vélo de voyage lourd qui n’est ni un VTT et encore moins un vélo de course ! Mais il peut très bien être un compagnon idéal comme vélo quotidien pour se rendre au travail !

randonneuse 1Souvent ce choix propose même des réalisations à la ” carte ” et personalisable sur vottre taille pour avoir un cycle au plus proche de vos envies et morphologie !
On le comprend, si c’est l’envie de voyager qui prime, ce type d’investisement peut être un très bon choix malgré quelques inconvéniants mineures ! N’hésitez pas à vous faire construire votre vélo personnalisé !
Le plus connu est le traditionnel ” Koga Miyata ” un vélo mainte fois choisi par les adeptes de tour du monde, robuste et endurant mais d’autres, comme le Canadien ” Surly ” ou la française artisanale d’une qualité irréprochable, calquée sur vos mesures ” La Vagabonde ” ou chaque vélo qui sort de leurs ateliers est unique !…
Ils sont de très bon choix pour la randonnée et le voyage en vélo !
A savoir aussi que ces vélos sont souvent fait en acier Columbus de qualité, un peu lourd mais partout dans le monde, vous pourrez y faire une réparation simplement avec un poste à souder ! (ce qui serait bien plus compliqué avec l’alu ou le carbone) !
Si vous voulez un vélo fiable directement prêt à prendre la route du voyage à peine sorti du magasin, la randonneuse est le bon choix  !

LES +

* Robuste
* Prêt à voyager
* Sur mesure et à la carte
* Confortable
* Agile et réactif
* Mécanique simple et efficace
* Idéal comme vélo au quotidien

LES –

* Le prix
* Lourd
* Polyvalence limitée

tronc-bois

Le FAT BIKE

FAT3Arrivé sur le marché il y a peu, ce style de vélo est directement issu d’Alaska ou les habitants cherchaient un vélo facile pour rouler sans difficulté dans la neige ! Importé un peu partout depuis 2016, ce style de vélo est surtout à orientation
” fun ” et d’un usage limité ! Quoique … en fonction de votre style d’aventure envisagé il pourrait présenter certains atouts !

Munis de gros pneus d’une section de +- 10 cm gonflés modestement, ils joueront le rôle d’amortisseur.
Ce type de vélo permet une construction basique du cadre et est de fait, plus léger qu’un VTT équipé de suspensions ! Il est le seul vélo qui roule facilement dans la neige et sur le sable !
Pour un voyage d’aventure hivernale, en FAT2montagne, dans le grand blanc, une traversée du Vercors …du pôle Sud … un raid en Norvège … ou sur chemin sablonneux, des itinéraires en bord de mer… le Fat Bike se trouve être un vélo idéal !
Robuste, confortable, passe partout et peu onéreux ! (On trouve déjà un Fat Bike à partir de 499 € chez Switzz Bikes en Hollande) ce vélo passera là ou d’autres ne passeront pas !

Il se chargera comme un VTT … et depuis peu on en trouve aussi en version électrique ! Par contre, la grosse section des pneus ne sera pas un atout si votre voyage, randonnée est essentiellement sur routes estivales asphaltées ou voies vertes, le surplus de frottement des pneus vous fera perdre inutilement de l’énergie !
A moins de vivre, voyager, dans des régions régulièrement enneigées ou en bord de mer … Le Fat Bike est surtout un bon vélo ludique d’amusement complémentaire qui fera plaisir aux plus jeunes !

LES +

* Idéal dans la neige et sable
* Confortable
* Prix
* Robuste
* Construction simplifiée
* Vélo “joueur” et fun !

LES –

* Usage limité neige, sable, montagne
* Polyvalence
* Rendement sur route
* Le prix des pneus de remplacement

tronc-bois

Le Vélo dit, “Hollandais” de ville ou city bike !

Le vélo Hollandais est surtout adapté à un usage quotidien en ville, donc au relief peu accidenté et sur de courtes distances !
Si ce vélo est confortable, une bonne selle large et rembourrées, positions de conduite redressée, il est par contre lourd et manque de performance ! Généralement, muni de seulement 1 à 6 vitesses, un seul plateau avant, robuste ! Idéal …mais uniquement pour de courtes randonnées : découverte de ville, à la journée ou promenade le long de la mer sur piste cyclable !
Ce vélo ne sera pas du tout adapté au voyage cyclable !
Le city bike, est une déclinaison plus ” tout chemin” d’un mixte entre vélo de ville et VTT… Il est déjà plus léger et parfois équipé comme un VTT !
Par rapport au VTT, le city bike aura de plus grandes roues, comme les vélos de ville, une position plus relevée, il aura les avantages du VTT en matière de rendement.
Ce choix  sera souvent dicté par les personnes qui ne désirent pas investir dans un vélo additionnel pour un voyage occasionnel et avoir la même monture pour leurs déplacements urbains quotidiens !

LES +

* Prix
* Usage adapté à la ville au quotidien
* Confortable
* Bien équipé dès le départ ( phares, dynamo, béquille, porte bagages… )

LES –

* Lourd et peu réactif
* Mécaniquement parfois compliqué
* Encombrement
* Moins robuste qu’un VTT
* Non performant
* Polyvalence
* Peu de rapport de vitesse
* Compatibilité des pieces pas toujours évidente

tronc-bois
Le vélo couché ( Horizontal ou Trike )

coucher1

Il peut faire sourire au 1er abord … mais l’option mérite d’être sérieusement réfléchie !
Le vélo couché est disponible en plusieurs configurations, de “très couché” dans ses versions sportives à vocation vitesse à semi assise dans ses versions randonnées ! Il y a beaucoup d’options disponibles pour ces vélos qui s’achètent souvent, en Hollande “à la carte” !
coucher2Si le vélo Horizontal n’a pas que des avantages mais aussi son lot d’inconvénients … au niveau d’un “voyage cyclable” certains de ces avantages peuvent être ce qu’on trouve de mieux et faire la différence dans votre choix !

De part la position du cycliste, on ne peut pas trouver plus confortable … Sur un vélo droit, la pression et douleur au périné vous empêcheront bien souvent de rouler sur de longues distances toute une journée. Au contraire, le vélo horizontal, avec un bon entrainement, vous pouvez rouler jusqu’au soleil couchant, non stop … Des distances de plus de 100 Km réalisées facilement sans fatigue, sans douleur, à l’exception des mollets !!!
Parmi les autres avantages du vélo horizontal,… la vue panoramique,… fini d’avoir le nez qui plonge sur la roue avant et qui oblige à se plier la nuque pour apprécier le paysage !
Au niveaux voyage, il peut emporter beaucoup de bagages, le centre de gravité bas permet de garder le vélo stable malgré la charge ! Ce type de vélo sera également l’idéal a toutes personnes qui s’est vu proscrire le vélo pour raison de santé !
Le vélo couché est aussi de part son originalité, un élément qui va intriguer et éveiller la curiosité … il vous permettra d’entreprendre facilement de nombreux contacts et d’ouvrir les portes ! Mais pour qui désire rester discret, cet avantage peut devenir un inconvénient !
Les sensations sur un vélo couché sont différentes d’un vélo classique, beaucoup plus “grisante” avec une sensation de “voler” au ras du sol très agréable !

Mais ce style de vélo a aussi ses inconvénients et parfois pas des moindres …
Ils sont souvent d’une construction lourde en bon acier, (proche des 20 Kg + les bagages ).
Ils seront d’une maniabilité et réactivité très limitée …. (style “camion) !!!
Ils seront aussi plus difficilement transportables qu’un vélo classique, encombrants et parfois carrément refusés dans certains types de transport ( train, bus ) !
Les terrains vallonnés montagnards ne sont pas non plus leurs terrains de prédilection, le vélo horizontal reste un “mauvais grimpeur” qui préfère les Pays Bas ! les côtes doivent se vaincre à la patience, en moulinant à très faible allure ! Et se voir dépasser par tous les vélos ordinaires !… Parfois c’est frustrant !
Rouler sur un vélo horizontal n’est pas non plus évident … cela doit s’apprendre ! Le point d’équilibre étant différent d’un vélo classique, si les débuts se font en une quinzaine de minutes, une année ou 2.000 Km d’expérience est nécessaire pour dire de “maîtriser” le vélo et se sentir en confiance !

coucher3L’aspect sécuritaire doit aussi être pris en compte. Si d’un côté, les chutes avec ce type de vélo sont souvent sans gravité (vu qu’on est allongé et déjà plus proche du sol … difficile de faire un soleil avec ce vélo ), dans les villes et dans la circulation, ce vélo est peu agile. Plus bas, Ils sont souvent nargués par les automobilistes de mauvaise fois qui disent “ne pas les voir”.
(Ça les arrange surtout pour s’affranchir de leurs devoirs d’attention vis a vis des cycles…) …
Un vélo horizontal chargé de bagages, n’est pas plus bas et invisible qu’un adolescent sur un vélo classique et malgré tout plus visible !   Le fanion reste de rigueur pour mieux se faire voir ! En tant que conducteur du vélo, vous aurez aussi une mauvaise visibilité de ce qui se passe derrière vous !
Le vélo horizontal, bien plus que le vélo classique demande une bonne dose d’anticipation et de conduite défensive !
Il faut aussi être “étanche” à certaines remarques désobligeantes,… le côté marginal et peu fréquent de ce type de vélo a le don d’irriter certains “conformistes” !
Choisir un vélo horizontal pour le voyage doit être réfléchi … type de parcours envisagés, pays traversés, confort voulu, objectifs à atteindre !
Si pour un voyage avec objectif découvertes de villes ou parcours de col de montagne il n’aura pas la préférence, pour un voyage vers des pays à faible circulation, aux belles routes, suivre des itinéraires cyclables, voyages longs aux grandes étapes, voies vertes… le vélo couché se montre idéal ! Mais c’est généralement la notion de confort ou problème de santé qui amène à ce choix !
TrikeCeux pour qui l’équilibre ou apprentissage sur ce type de vélo rebute, il y a la version ” Trike ” qui est la version 3 roues !
Tout aussi confortable, il a l’avantage d’une bonne stabilité et vu qu’il peut avancer à très faible allure, il s’affranchira mieux des montées !
Les Trikes de ICE ou de HP Velotechnik sont recommandables pour le voyage …
Le Trike, par contre sera un peu plus limité dans ses possibilités de transport de bagages, un seul porte bagages arrière ! Il est également très onéreux, prévoir +- 4.000 € !
Il a l’avantage d’être pliant et s’accommode donc mieux des difficultés parfois liées au transport en commun !
En Belgique, 1 seule adresse comme spécialiste :  TRIKE SHOP à Zonhoven !

Dans les deux cas, “Trike” ou “vélo horizontal”, de part la position de pédalage et effort différent des muscles sollicités, il convienstde ne pas négliger un entrainement progressif et régulier ! L’effort répercuté sur les genoux y est plus important qu’en vélo classique ! Un mauvais réglage ou une progression trop hâtive peut amener à des blessures articulaires sérieuses !
Ces avertissements ne doivent pourtant pas vous détourner de ce choix … Beaucoup l’ont fait pour des “tours du monde” avec réussite et ou ils ont parcouru Arc Alpin, Cordillère Andines, Hauts Plateaux du Tibet, Islande …
Voyager en vélo horizontal, c’est voyager autrement et avec plaisir !

LES +

* Hyper confortable et relax
* Vision panoramique du pilote
* Conviviale
* Robuste
* Ideal pour longs trajets sur belles routes à faible circulation
* Faible prise au vent
* Centre de gravité bas
* Sensation ressentie
* Ideal si problème physique

LES –

* Lourd
* Manque de maniabilité et d’agillité
* Difficile dans les transports, encombrant
* Mauvais grimpeur
* Pas discret
* Apprentissage pas évident
* Attention les genoux
* Non pratique dans les villes ou dans la circulation
* Prix

tronc-bois
Le Vélo à assistance électrique ( V.A.E. )

electrique2Ils arrivent partout, dans tous les magasins de vélos, que ce soit en citybike, VTT, Fat et même les Trikes … Mais pour “voyager” en vélo, est ce si bien que cela ?
Incontestablement, l’assistance électrique est une aide très appréciable qui permet de s’affranchire des montées comme si on roulait  sur le plat !
Certains VAE equipés en ” Speed Pedelec ” peuvent même aisément dépasser les 25 Km/h ( Attention à la législation différente dans plusieurs pays ).
On peut donc s’imaginer le voyage vélo facilité sans efforts … Mais c’est sans tenir compte du problème des batteries, leur poids conséquent, les possibilités de recharge et de leurs autonomies encore trop limitées ! Vous serez donc, chaque jours dépendant de devoir trouver une prise de courant disponible pour un certain nombres d’heures !
Les V.A.E. seront globalement 10 Kg plus lourds qu’un vélo non pourvu d’assistance électrique ! Sur un vélo de voyage déjà chargé de vos bagages, cette masse globale aura des répercutions sur les performances de la batterie !
En configuration voyage avec les bagages, les batteries ne répondront  jamais à leur autonomie annoncée ! Une partie de l’énergie sera perdue pour compenser le surpoids du vélo !
La plupart sont actuellement annoncés avec des autonomies de 100 KM … Sur un vélo chargé, il est plus sage d’envisager les 2/3 seulement ! Soit des itinéraires quotidiens de 50 à 70 Km Max ou 3 à 4h00 de vélo ! Ce qui vous semblera rapidement très courts !
electriqueIl vous faudra donc brancher chaque jour vos batteries sur le courant domestique, ce qui limitera le voyage et séjour aux pays les plus civilisés et exclut toute possibilité de bivouac sauvage en zone désertique, sous peine de se retrouver en panne électrique avec une ” enclume ” à faire avancer !

A l’exception de quelques voyageurs, bon bricoleurs en électricité et électronique, qui ont confectionné des remorques avec panneaux photovoltaïques intégrés pour recharger les batteries tout en roulant … les V.A.E. pour le voyage en vélo ne sont pas encore l’idéal !
Mais dans le futur, lorsque les batteries se perfectionneront et pourront offrir des autonomies de 300 à 400 Km, avec recharge rapide… alors oui, le voyage en vélo électrique deviendra une belle solution agréable !
Toutefois, pour les personnes qui randonnent à la journée au départ d’une base fixe, sans bagage ou avec un véhicule d’assistance, pour de courts séjours d’hôtel en hôtel, … la solution Electrique peut être un choix agréable sans le moindre effort !
Attention que ce choix à actuellement un prix encore exorbitant et que la durée de vie des batteries, également très cher, est limitée, 2 à 3 ans !
Alors bon ou mauvais choix ? A vous de voir en fonction de vos capacités physiques, antécédents et style de voyage / randonnées envisagées.

LES +

* Ne demande aucun entrainement sportif
* Rouler facilement sans efforts et sans fatigue
* Vitesse
* Le plaisir dans les montées comme les descentes
* Accessible à tout âge
* Permet la randonnée vélo même axu non sportifs
* Motivant à pratiquer le vélo sans transpiration

LES –

* Lourd
* Autonomie des batteries et durée de vie
* Dépendance quotidienne à une connexion électrique
* Prix
* Complexité mécanique en cas de panne
* Non sportif
* Peut être dangereux vu son accessibilité à tous, “même à ceux qui n’ont jamais fait de vélo” !
* Les vitesse possible non appropriée à se déplacer sur pistes cyclables
* Législation parfois complexe et différente dans de nombreux pays en fonction de la puissance du moteur électrique !

tronc-bois

Leave a Reply